Technologie ou science-fiction ?

-par Tania Joly-
 
Future Technology: Arthur C Clarke Predicting the future in 1964 /Youtube, WhiteAndWongTV

Martin Cooper, l’inventeur du téléphone portable, dit s’être inspiré de Star Trek et de ses communicateurs pour créer une des plus grandes inventions de notre ère.
Le fameux écrivain Arthur C. Clarke prédisait, en 1964 et en 1974, un futur où chacun aura un ordinateur chez soi, et un téléphone sur lui en tout temps, à l’époque où tout cela était inconcevable, vu la place que ces engins et leurs branchements prenaient.


Et si la fiction inspirait directement les avancées scientifiques ?

http://gammasquad.uproxx.com/2010/02/minority-report-
computer-come-live-in-my-house

On se souviendra tous de l’incroyable écran/hologramme d’ordinateur de « Minority Report », que Tom Cruise manipulait avec des gants hi-tech, et dans le vide. Eh bien, celui-ci est réellement en création! L’interface s’appelle G-Speak, et son concept a été développé dans le lab média du MIT, et c’est l’entreprise Oblong qui s’occupe d’en développer la technologie. 





Certains des plus grands inventeurs sont donc les cinéastes visionnaires, qui ont le grain de folie nécessaire pour inciter les scientifiques à repousser leurs limites. 

http://electronics.howstuffworks.com/nanorobot.htm

C’est grâce à ce genre de motivation qu’on se voit à l’ère du nano-robot, dont certaines fonctions seront un jour de soigner de l’intérieur les patients médicaux, après injections. 
La recherche mondiale a déjà créé un robot «araignée » capable de remonter les artères bouchées par le cholestérol et de les déboucher. Le but serait de pouvoir les programmer à attaquer les cellules cancéreuses, à traiter spécifiquement des cellules, à combattre les parasites et les virus, à nettoyer le corps. Bien que ceux-ci ne soient que des prototypes, il est certain que l’avenir nous amène vers cette voie. Il ne reste plus qu’à se demander comment le corps éliminera lesdits robots.






http://www.smh.com.au/digital-life/hometech/lg-smart-fridge-
tells-you-what-to-buy-cook-and-eat-20120110-1ps9z.html
D’un point de vue plus pratique, la technologie envahit aussi les cuisines, ce qui n’est pas sans nous rappeler le film «Back to the Future », ses Pepsis qui sortent par magie des tables, et son grill qui agrandit les pizzas.
On n’en est pas encore là, mais la cuisine parfaitement interactive est à notre portée.
Samsung a déjà mis en vente un réfrigérateur, un four, et une laveuse-sécheuse intelligents, avec écrans tactiles et commande vocale, qui communiquent entre eux et avec votre téléphone intelligent Samsung, et vous permet de connaître le contenu exact de votre frigo en tout temps. Il permet aussi de s’installer un programme de recettes qui utilisent les éléments du frigo, et transmet la bonne chaleur au four. Selon le pays, il permet même de commander sa nourriture depuis son écran tactile, à être livrée le lendemain.
Le comble de la flemme et le début de l’obésité ? 




http://www.jaunted.com/story/2007/8/30/7582/04658/travel/
Germany%27s+Waiter-Less+Restaurant

Dans la même veine, on a affaire à ces nouveaux restaurants qui proposent un service entièrement robotique, sans employé.
Bien qu’il soit très fun de commander sur des écrans tactiles et de recevoir sa nourriture sur un petit chariot, il semble que la mode ne prenne pas car le monde n’est pas prêt à se passer de l’aspect "service à la clientèle" humain personnalisé.
On peut voir ci-contre un restaurant en Allemagne avec commande par écran d'ordinateur, et livraison du plateau de nourriture par un système ingénieux de rails.








http://www.telegraph.co.uk/motoring/news/8054149/Google-tests-driverless-car.html
Du côté du transport, on est aussi au bord du surréel: Google mène depuis quelques années la recherche en matière de voitures qui se conduisent toutes seules, grâce à des capteurs de distances et des caméras.
On connaissait déjà les voitures qui se parquent toutes seules (voir l’article sur l’équipe Mademoiselle à Montréal au défi Ford Focus ici), mais de là à faire confiance à une voiture dans le trafic… Google a réussi à pousser l’état du Nevada à signer une nouvelle loi permettant aux voitures sans conducteurs à être dans le trafic, afin de pouvoir envisager la commercialisation d’un tel véhicule, mais le reste du monde est plus réticent à se mettre au pas. 


Au final, la technologie nous envahit de plus en plus, nous rendant de plus en plus fainéants.
On peut se demander: si un jour une bombe électromagnétique devait mettre en panne tous ces précieux systèmes, sera-t-on seulement capables de survivre ? 

-Tania-

Photo: Elise Lecomte
MUA: Hélène Rocray


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas de signer vos commentaires ;-)