Sorties : Les coulisses du Piknic Électronik

Green & LaTeez à l'oeuvre
Photo : Aurélie Sauthier

Parce que la programmation est toujours bonne et qu’il fait beau et frais, septembre est mon moment préféré de la saison du PiknicÉlectronik. Depuis le show historique donné par MSTRKRFT en 2008, je me fais un devoir d’aller flâner à la Place de l’homme chaque week-end de la fête du travail.

Le Piknic Électronik est l’événement le plus original à Montréal regroupant les meilleurs DJs et producteurs locaux et internationaux sur une saison qui allonge d’année en année, pour notre plus grand plaisir.
Pour leur dixième anniversaire, c’est près de 130 artistes sur plus d’une vingtaine de shows qui ont rassemblé les aficionados de tous horizons en quête de rythme. Une fois de plus, la place était remplie sous le Calder le 2 septembre dernier pour la maîtresse incontestée des beats: Misstress Barbara.

À la barre d’une soirée 100% canadienne entamée par Green & LaTeez, la DJ s’est installée aux platines pour une bonne partie de la soirée.

En plus, c’était les initiations de l’Université McGill! Inutile de vous dire pourquoi la foule nombreuse était en feu! Si j’étais une étudiante étrangère fraîchement débarquée à Montréal et que mon party d’initiations était le Piknic Électronik, je trouverais ma ville d’accueil pas mal funky!

Photo : Aurélie Sauthier
Fidèle à notre habitude de vous montrer un regard différent sur les événements culturels, on a pris le temps d’échanger avec les techniciens, ces valeureux travailleurs de l’ombre souvent oubliés. Rencontre avec Fanny Bouffard, finissante de Musitechnic, école de sonorisation qui acquiert ses lettres de noblesse dans le milieu événementiel à Montréal.

L’école offre un programme d’étude intensif d’un an en production audio: sonorisation, postproduction, création de musique de film et beatmaker, doublage, studio. On y retrouve évidemment beaucoup de musiciens en musique électro ou en hip hop.
Avec un background jazz et blues d’ancienne joueuse de saxophone alto, Fanny a plongé tête première dans l’univers de Musitechnic, qui a ouvert ses œillères et la mené à un poste responsable des podcast du Piknic Électronik.

Eh oui, ces fameux podcast qu’on reçoit dans la newsletter! Ce sont des finissants de Musitechnic qui sont en charge de l’enregistrement de la musique des DJs live et du montage des mix, en plus d’aider au montage et au démontage des scènes. On ne vous apprendra rien, les milieux de l’événementiel, de la musique et surtout celui de la technique sont majoritairement des milieux masculins.

Maxime et Fanny s'amusent devant la caméra
Photo : Aurélie Sauthier
Dans un secteur où la statistique est d’1 femme pour 4 hommes, parfois moins (l’école en témoigne bien avec la présence moyenne d’une femme par groupe de 24 étudiants), il faut savoir faire sa place.
J’ose aborder la compétition entre filles dans ce milieu, ce à quoi Fanny répond qu’il y a beaucoup d’entraide entre les filles« C’est un milieu qui est aussi difficile pour les hommes que les femmes. Il faut être passionné et ne pas se laisser abattre! »

Un truc pour celles qui décident de se lancer dans un milieu de travail majoritairement masculin? « Rester soi-même. Être passionnée. Et persévérer, persévérer, persévérer! Tu vas faire ta place dans n’importe quel milieu ». J’acquiesce inconsciemment à ce qu’elle dit, suivant la même ligne de pensée dans ma vie professionnelle.
Concernant l’école où les étudiants retrouvent surtout une expérience studio et de postproduction, le Piknic Électronik offrait une occasion unique de travailler en live, avec tout le stress et l’excitation qui viennent avec!

Ouvrez les yeux, vous pourriez voir des étudiants de Musitechnic dans plusieurs salles de la ville: l’école a notamment des partenariats avec Pop Montréal, Battle of the Nerds, et plusieurs événements ponctuels comme le Cirque duSoleil ou les Francofolies.

Photo : Aurélie Sauthier
Bon coup de l’Ékip Piknic d’établir ce partenariat avec Musitechnic, et intégrer dans ses rangs toujours plus de passionnés et d’amoureux de la musique. Mélomanes avertis, profitez des deux derniers dimanches électros pour faire le plein de soleil et de bons beats avant la grande pause qui nous sépare de l’Igloofest.

Au menu: l’éclatant duo Catz N’ Dogz et le producteur de renommée internationale Matt Tolfrey. Et des amis. Et des sandwichs. Et du vino!!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'oubliez pas de signer vos commentaires ;-)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.