La Semaine Mode de Montréal No 23 ou "Comment j'ai maudit ma carte de crédit!"

video 
Vidéo de la SMM23: Mathilde Malignon

Le premier jour de la Semaine Mode de Montréal avait plutôt mal commencé de mon côté. Il y avait une fuite de gaz sur Mont-Royal rendant la circulation impossible et j’avais dû sortir presto du taxi, enlevant mes talons pour prendre le métro.


Finalement arrivée à destination (et les talons à nouveau aux pieds), j’étais prête à découvrir si le changement de lieu du Marché Bonsecours à l’Arsenal pour cette édition avait du bon. 
Découvrez l'incroyable vidéo de Mathilde Malignon, faite spécialement pour l'occasion!
Par ici les défilés!
Notre fantastique équipe en mode fashion
J’avais simplement oublié qu’il s’agissait d’une nouvelle organisation cette année et que malheureusement, ils avaient sous-estimé le nombre de participants. Ce qui veut dire 1h d’attente en file pour me faire dire que mon accréditation n’était toujours pas prête. Snif!

On commençait à entendre des plaintes dans la file et je n’aurais pas aimé être à la place des bénévoles en charge qui se faisait incendier.
Mille ans et plusieurs aller-retour plus tard (ma propension à l’exagération est ici totalement assumée), j’ai pu enfin entrer dans l’espace cocktail et soudain tout mon sens critique a pris le bord. Wahou! L’endroit était splendide et offrait une impression glam et sophistiquée se prêtant parfaitement à la semaine qui nous attendait. Chapeau!

S'en suivit 4 jours remplis de beau, de talent et d’émerveillement, entrecoupés de tintements de verres et prises de photos. Oui, parfois la vie ressemble à un film. Il y a d’ailleurs eu tellement de moments magiques que je préfère vous livrer certains de mes coups de cœur au lieu d’un résumé de chaque défilé. Et c’est parti!

Tavan & Mitto

En premier lieu j’ai détesté ça. Parce que le vert criard présent dans leur nouvelle collection m’empêchait de me concentrer sur la coupe des vêtements et que j’avais encore en tête la subtilité des ocres de leur dernière collection.
Pourtant, je n’arrivais pas à oublier certaines pièces plus sobres me rappelant l’élégance qui jusque-là m’avait plu. J’ai fini par flancher et oublier mes dernières réticences. Trop de talent pour continuer de les bouder!

Tavan & Mitto (c. photo Jimmy Hamelin)

Melissa Nepton

Virage plus élégant pour la reine du confort boho. La taille descendant aux hanches dans le style des années 20 et l’encolure se faisant évasée: le règne de la silhouette garçonne enveloppée de matières vaporeuses! C’est simple, j’aurais voulu glisser des pots de vin aux mannequins pour qu’elles me laissent repartir subtilement avec quelques morceaux.

Melissa Nepton (c. photo Jimmy Hamelin)

Martin Lim

Hello le superbe jacket ouvrant le défilé! Quelle bonne idée d'apporter de la polyvalence à leurs tenues habituellement plus adaptées pour une soirée chic ou un cocktail. L'abondance des couleurs pastels venant rendre parfaite leur maîtrise de la découpe. Je crois que c'est le moment précis où j'ai pensé à découper ma carte de crédit en millier de morceaux pour résister à la tentation d'agrandir ma garde-robe.

Martin Lim et le fameux jacket (c. photo Jimmy Hamelin)

Denis Gagnon

C'est là que j'ai eu à nouveau quatre ans. Parce que j'étais proche du runway, que la musique me faisait danser et que les vêtements tout en noir et blanc étaient une pure merveille de structure. Une totale maîtrise de l'architecture vestimentaire, moi cela me fait frissonner. Surtout lorsque les mannequins défilant sont Mado la reine des drags montréalaises, Plastik Patrick et tous les éphèbes androgynes et personnalités atypiques de la ville.
Des défilés comme cela, on en veut plus!
Mado défilant pour Denis Gagnon!! ( c. photo Jimmy Hamelin)

Anomal Couture

Lorsque tu as envie de te lever ton siège pour applaudir à chaque morceau apparaissant, tu te dis que tu as devant toi une collection quasi parfaite. Sonia Leclair est une des designer qui a le plus de talent et de créativité au Québec et elle mérite encore plus de reconnaissance. Si j'en juge par les réactions de la foule présente, je ne dois pas être la seule à être de cet avis.

Anomal Couture (c. photo Jimmy Hamelin)
Finalement vendredi est arrivé, autrement dit, la fin de mon brushing parfait et surtout le lancer des talons au loin.  Depuis, je suis dans ma bulle de beau, encore émerveillée et résistant aux commentaires négatifs des "détesteurs" qui ne veulent plus entendre parler de la SMM.
Tant pis pour eux, car je dis: Montréal, soit fière de tes designers!

Pour voir les photos des défilés, rendez-vous sur la page facebook de Sensation Mode

1 commentaire:

N'oubliez pas de signer vos commentaires ;-)

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.